You are currently viewing Présentation des technologies LM Innovation en Espagne

Présentation des technologies LM Innovation en Espagne

Article publié par FhAlméria et FhMurcia, journaux agricoles situés à EL EJIDO (Alméria) au sud de l’Espagne : LM INNOVATION présente un système qui pourrait permettre d’économiser jusqu’à 30 % sur l’irrigation des fermes.

Le 17 juin 2021

Cette technologie, grâce à l’effet vortex, transforme l’eau non structurée en eau structurée, renforçant ainsi ses qualités et ses avantages.

Mardi dernier, le 15 juin, l’hôtel El Edén à El Ejido a accueilli la présentation d’un produit révolutionnaire de LM INNOVATION. Il s’agit d’une technologie qui convertit l’eau non structurée en eau structurée, ce qui offre des avantages tels qu’une réduction jusqu’à 30 % de l’irrigation ou une meilleure germination et une utilisation réduite des herbicides et des engrais. En outre, en
irriguant avec cette eau, les plantes sont plus résistantes aux maladies, ce qui entraîne une diminution des traitements, une plante plus solide, plus verte, avec des fleurs plus
 colorées
dans les arbres fruitiers, des bourgeons plus robustes, des fruits plus homogènes avec une densité plus élevée, ainsi qu’une valeur brix plus élevée dans les fruits.

Le créateur de cette technologie, Maurice Lepage, qui a travaillé pendant plusieurs années
en France et à l’étranger dans le secteur de l’électromécanique, a appliqué ses connaissances à l’électronique des molécules d’eau, créant ainsi ce système révolutionnaire, qui a déjà été testé par plusieurs agriculteurs d’Almeria et de Murcie, et qui corroborent son efficacité.
 

Il convient de noter que pour mettre en œuvre cette technologie, il n’est pas nécessaire de
disposer d’une installation très élaborée, ni d’une maintenance très sophistiquée. Selon Armando Alférez, un agriculteur d’Almeria qui a testé ce système, il assure qu’il doit y avoir au moins deux kilos de pression dans la tête d’irrigation. Une fois cette étape franchie, vous avez tout ce qu’il vous
faut pour installer le système”.

Pour sa part, Lola Suárez Gómez, une autre agricultrice qui a essayé ce système, reconnaît que “je l’ai essayé cette année dans une exploitation de pastèques de 12 000 mètres carrés située près de la zone industrielle de La Redonda et j’ai obtenu de très bons résultats. Avec une irrigation de 3.661
mètres cubes, j’ai obtenu une récolte de 91.000 kilos, avec une moyenne de 7,5 kilos par mètre carré, compte tenu de la mauvaise année de nouaison que nous avons eue
“.

Il s’agit sans aucun doute d’une technologie révolutionnaire qui pourrait résoudre l’un des principaux problèmes du sud-est de l’Espagne, l’approvisionnement en eau des exploitations agricoles. Comme le souligne Armando Alférez, “à Almeria, le manque d’eau est une question importante, mais à Murcie, ils sont beaucoup plus conscients de cette question et c’est un problème fondamental dans cette région“.

 Carlos Gutiérrez Gutiérrez.

Journaliste de FhAléméria et FhMurcia

Laisser un commentaire